À la découverte des îles !

Découvrez les îles du Finistère !

L’île d’Ouessant

Ouessant la lointaine, « finis terrae » du vieux continent et début du nouveau monde est précédée par sa réputation. Dans le bateau qui y mène, l’imaginaire et la réalité jouent à cache cache : paysages majestueux, spectaculaires tempêtes hivernales. Certes, les hautes falaises ciselées par l’océan disent la puissance des éléments. Mais elles cachent et protègent une nature unique et multiple qui se découvre à tous nos sens. Laissez-vous envoûter comme l’ont fait de nombreux peintres, cinéastes, photographes, musiciens et écrivains qui respirent encore Ouessant pour mieux s’en inspirer !

L’île de Batz

A seulement 15 minutes en bateau de Roscoff, l’île de Batz est une île profondément originale, qui abrite une communauté d’agriculteurs et de pêcheurs dont l’activité rythme la vie quotidienne et façonne le paysage. Au delà des champs les paysages varient : côte rocheuse, cordons de galets, plages de sable fin, marais… et même un jardin exotique, véritable oasis breton, le jardin Georges Delaselle. Le Jardin Georges Delaselle est un petit bijou d’exotisme né du coup de foudre pour l’île et de la passion des végétaux d’un assureur parisien. Il consacra une grande partie de sa vie et de sa fortune à la construction (au tout début du XXe siècle) d’une collection de plantes tropicales qui se sont bien acclimatées sur ce bout de terre réchauffé par le gulf stream.

L’île de Molène

Molène, une île qui ne ressemble à aucune autre, et selon les heures de la journée, selon les saisons, selon les points de vue, ne ressemble pas même à l’idée qu’on croyait pouvoir s’en faire. Que la marée monte ou descende des îlots disparaissent quand d’autres poussent à vue d’œil. Que l’on regarde au Nord-Ouest et l’on se pense au bout du monde. Que l’on fasse une halte sur une plage de sable blanc bordée d’eau turquoise et on s’imagine sur une île du Pacifique. Que l’on aperçoive un banc de phoques et on a l’impression d’être quelque part du côté de l’Ecosse. Mais Molène n’est pas seulement faite pour être regardée : Molène se vit. Avec ceux pour qui l’identité insulaire est synonyme d’identité tout court.

L’île de Sein

L‘île de Sein est une petite langue de sable et de galets qui fait face à la pointe du Raz semble posée à plat sur l’horizon. Les jolies maisons du bourg se blotissent et forment un vrai labyrinthe dont seuls les habitants connaissent chaque recoin. A chacun de protéger l’île, de veiller, comme pour un trésor, sur chaque caillou, chaque fleur…

Les îles Glénan

L’Archipel des Glénan est une destination incroyable : la transparence de l’eau, l’éclat particulier du sable, les changements de décor au gré des marées, donnent à ce chapelet d’ilots des allures paradisiaques. On ne s’étonne donc pas d’y voir fleurir une plante unique au monde : un narcisse qui a réservé aux Glénan son exclusivité.